jeudi 21 janvier 2021

Duels au temps de la grande peste

Hello, 

l'été dernier, je vous parlais de mes parties pour tester la dernière création de Michel Gauthey, Duels au temps de la grande peste. Il a finalisé son ouvrage pour Vaires, mais la situation actuelle ne lui permet pas de vous le présenter sur les conventions. J'ai acheté mon exemplaire ce week-end et j'en profite donc pour vous le présenter et refaire un petit tour de la règle.

Alors, c'est de l'auto édition sous un format A4 en couverture souple de 80 pages. C'est en couleurs, richement illustré et écrit assez gros (c'est pas du Osprey).
Revenons sur la règle. 

Duels vous propose d'aller piller un village du moyen-âge. Et malheureusement, vous n'êtes pas le seul à avoir eu cette idée là. Si le jeu se nomme duel, il est en fait beaucoup plus intéressant de 3 à 4 joueurs.

Pour jouer, vous aurez besoin de votre bande, de paysans (8 socles), de butins (5 socles), d'un jeu de 54 quartes, de dés spéciaux (trois sont fournit à l'achat de la règle qui vous indique l'adresse ou l'auteur les a trouvé) et des jetons (pour indiquer les états).

Chaque joueur va contrôler une chevauchée, c'est a dire une troupe constituée d'un seigneur, d'un capitaine et de neuf soldats dont l'objectif est de contrôler le maximum de butin à la fin de la partie. La partie se joue en quatre tours fixes à la fin desquels on calcule les points de victoire. 

Le village est représenté sur une table de 120*120 cm (Je vais essayer de jouer en 15mm en réduisant de moitié toutes les mesures pour jouer avec mon matériel de Joan Of Arc). Ca demande un peu de matériel (et c'est pour ça que je veux le faire avec du Joan od Arc). Chaque joueur va y placer sur la table des paysans (jusqu'à 8 socles) et des butins (5 en tout). En fonction de l'initiative de votre bande, vous allez choisir votre bord de table. Le dernier à choisir son bord de table sera le premier à se déployer mais aussi à jouer à chaque tour.

Chaque joueur dispose d'une pioche de 13 cartes qui vont servir à activer vos figurines. Je sais que celà va en rebuter certains (qui aime maitriser leur stratégie), mais vous avez quand même une marche de manouvre. Vous avez une main de 3 cartes et les cartes 2 à 10 vous permettent d'activer n'importe quel soldat, ce qui vous laisse pas mal de marge stratégique. Le seigneur et le capitaine sont activés par des cartes spécifiques, c'est donc un peu plus compliqué, mais ils ont la capacité de donner des ordres à des soldats proches (vous pouvez donc jouer certains soldats plusieurs fois). Les deux dernières cartes vont vous permettre de réactiver une figurine (sans ordre pour les officiers) pour l'une et d'activer une prouesse pour l'autre.
Donc, à son tour, le joueur dévoile une carte et active la figurine correspondante pour une action. Les mécaniques sont relativement simples et par exemple le mouvement se fait uniquement en ligne droite avec une réglette de 15cm. 
Les tirs et combats sont gérés avec des dés spéciaux (3 aux maximum). Il faut maitriser un peu l'équipement qui offre pas mal de possibilités et surtout de gérer au mieux les blessures et la fatigue.
Une fois toutes les cartes jouées, le tour prend fin et les joueurs reconstituent leur pioche en enlevant les cartes des figurines mises hors de combat. Vous pouvez aussi y inclure un joker, si vous avez éliminé un capitaine ou un seigneur au tour précédent. Quand vous jouez ce joker, vous bénéficiez d'un effet spécial (par exemple activer des paysans pour attaquer les autres bandes).

Les bandes sont préconçues (et c'est ce que nous avons testé cet été), il suffit de choisir ce que vous avez envie de jouer. Quinze sont inspirés de bande historique (Seigneur féodal, ordre religieux, paysans, pillards, etc.) et neuf sont d'origine fantastique (la dame du lac, les démons des enfers, la mort et ses fantômes, etc...). Vous pouvez ensuite la personnaliser avec des cartes d'équipement (4 par joueurs). Vous pouvez aussi recruter un héros qui remplace votre capitaine et un soldat, mais qui vous apporte des capacités spéciales supplémentaires.
Si le scénario de base est l'affrontement pour le contrôle, au dernier tour, des butins et des prisonniers (sauf pour les infernaux qui collecte les ames), Michel vous propose aussi de piocher des cartes missions secondaires qui peuvent aussi prendre le pas sur la mission principale. Depuis les tests de l'été dernier, il a aussi proposé dix variations du scénario. Certaines d'entre elles permettent de faire jouer un 5ème joueur en temps que défenseur du village. Enfin, un système de campagne vous permettra de faire évoluer votre chevauchée, enfin si elle survie.
Les aides de jeux (a photocopier) vous fournissent toutes les cartes, une fiche de références, et aussi tous les marqueurs dont vous aurez besoin.

Voilà, on a fait le tour. Duels au temps de la grande peste est un petit jeu simple pour jouer avec votre groupe d'amis (3 ou 4 joueurs) dans une bonne ambiance. Les parties sont assez intenses et sanglantes. Les chevauchées peuvent paraitre déséquilibrées et ça donne pas mal d'intérêt au jeu.

Grace à mes figurines de Joan of Arc et aux décors fournis dans le jeu, je vais pouvoir monter une table plus petite pour jouer à la maison. Ca rentabilisera ce gros jeu auquel je ne joue pas assez. Je n'ai pas de quoi faire toutes les bandes, pareil en 28mm mais ce n'est pas grave, ça pourra me donner des objectifs.

Ludiquement.

dimanche 17 janvier 2021

SAGA Epique

 Bonjour, 

Ce dimanche, je retrouvais la fine équipe de l'AMJH pour une partie de SAGA épique. Ce nouveau format de jeu permet de jouer en groupe sur une même table. Ici, nous étions trois contre deux. Avec les confinements c'était, pour la plupart d'entre nous, la découverte a la fois de la règle et des plateaux de factions. Nous en avons d'ailleurs oublié que les sous-chef n'étaient pas des seigneurs mais des commandants moins puissant.

Sur votre gauche, un général Epirote (6pt) est accompagné de 2 bandes de mercenaires gaules (2*5pt)
Sur la droite, Un général Carthaginois (6pt) est lui accompagné d'une bande de carthaginois (5pt) et d'une bande de Syracuse (5pt). 
la bande Epirotes
Les gaulois commencent et reculent en laissant leur dés.
les carthaginois avancent.
les autres gaulois avancent, lancent des javelots et se font botter le cul par une levée de syracuse. 
au centre les épirotes avancent.
Placement en fin de tour
Grace aux capacités d'inspiration, mes gaulois se lance à l'assaut des troupes de syracuse et extermine une unité, ce qui démoralise l'ennemi.
De l'autre côté, les carthaginois fondent sur l'autre bande de gaulois et ils font très mal. 
L'éléphant est épuisé.
Au centre, les épirotes loupent de peu de démoraliser une bande de carthaginois
les gaulois donnent tout ce qu'ils peuvent mais n'arrivent ni a éliminer le général ennemi, ni l'éléphant, quel dommage. La deuxième bande de carthaginois se venge en éliminant le seigneur gaulois, ce qui démoralise la bande. 
De l'autre coté les syracusiens détruite une de mes unités de gaulois et je rate mon jet de moral, fin de la partie.
Bon, le système est intéressant et les inspirations peuvent être très puissantes. D'ailleurs certaines paraissent beaucoup plus puissantes que d'autres. Le choix de l'ordre d'activation est vraiment bien.  En fonction de la chance aux dés, la démoralisation peut arriver assez vite (ici, trois bandes démoralisée en 1 seul tour). Un regret, c'est la limitation à deux dés saga au premier tour et quatre au second. Si on joue plusieurs bande de la même faction, on arrive à ce débrouiller, mais si les factions sont différentes, on ne peut rien faire. D'ailleurs, quand les autres jouent, même si on discute un peu de la stratégie, le temps est parfois un peu long. C'est pas mal comme système multijoueur, mais il faudra en refaire des parties pour voir. 
Les gaulois sont assez intéressant à jouer. Très offensifs, ils ont besoin de dés pour assurer les bonnes combinaisons. Par contre derrière, ils morflent. Je ne suis pas forcément convaincu par la levée avec arc dans ce mode de jeu.

Ca fait du bien de revoir les amis après trois mois et aussi de faire une bonne partie de jeu de figurines. N'importe lequel aurait convenu (enfin presque, n'exagérons pas). 

mercredi 6 janvier 2021

munchkin dongeon

Hello,

Comme beaucoup de parents divorcés qui s'entendent,  nous echangeons des jeux avec mon ex. Alors lundi, quand elle m'apporte les affaires de mon fils, je decouvre la  grosse boite de Munchkin dongeon qu'il a eu à Noël.
Il y a longtemps que je connais Munchkin de nom, mais j'avoue n'avoir jamais joué au jeu de cartes. Et je dois avouer que le graphisme y est pour beaucoup.
Ouvrons la boite...
Des fiches de personnages, on est, comme dans le jeux de cartes sur une aventures ou il faut gagner en puissance comme dans un jdr.
Les fiches sont sympa, mais les persos, c'est pas mon trip
Oh les (Pas) jolies figurines. Plastique de jeu de société, graphisme enfantin, univers déjanté.
"Papa, je voudrais les peindre". Ah, zut, si j'avais pu éviter. 
Ce gebre de plastique est pas des plus agreable et les figs ne m'inspirent pas.

Et le jeu ca donne quoi?
Il faut avancer dans un dongeon pas assez alleatoire à mon gout. pour chaque case parcourru on obtient de l'argent et on augmente la reserve de nuisance. Quand on s'arrête, l'adversaire utilise cette nuisance pour jouer des cartes evenements et nous mettre sur la gueule. J'avais la bonne compo, a la première case, j'ai balancé le boss du dongeon a mon fils. Je choppe tres rapidement un objet qui me transforme en supermunchkin et je vais tranquillement à la victoire.
A deux c'est trop leger, mais bien pour des enfants de moins de 10 ans. Ca rappel l'ambiance de dongeon et dragons. A 3 ou 4, le coups de putes peuvent être plus intéressants.

A rejouer.

dimanche 3 janvier 2021

Jeux avec figurines joués en 2020

Hello, 
Tiens, j'ai oublié de mettre ça dans le bilan. En 2020, malgré le confinement, j'ai quand même joué à pas mal de jeu. Pour la plupart, il s'agit d'une seule partie en convention, mais c'est pas grave, j'en garde un bon souvenir. J'ai commencé cette liste suite à certains objectifs pour le défis ludhibeliste.

Burrow and badger : testé au club, j'ai vraiment beaucoup aimé le système et l'univers. Il faut que je l'achète.
For king and parliement : Pareil, au club, Il s'agit d'une version ECW de to the stronghest. Donc une bonne règle, mais un peu plus compliqué à mettre en oeuvre pour moi.
Alkemy : C'est le jeu qui a occupé mon confinement en testant le mode solo et en faisant 3 partie en ligne. La participation à la Finale en fait un des jeux les plus jouer de mon année
Starwars Legion : Testé en convention, je dois avouer que si tu mets la bonne ambiance, c'est vraiment agréable à jouer.
Kromaster Arena : en convention aussi, quel plaisir ce petit jeu.
Bolt Action : en convention aussi. J'aime beaucoup ce système, même si je préfère Gate of antares...
DBA : Pareil, à la même convention que BA. Je triche un peu, car j'ai plus participé à de l'initiation qu'une vrai partie, mais ça reste un peu du jeu.
Ranger of Shadow Deep : Comme pour alkemy, un des jeux du confinement. La possibilité de jouer en solo, ça aide vraiment. En fin d'été, j'y ai initié les enfants et le jeu à plu par sa simplicité.
Rebels and Patriots : mon gros projet de début d'année. J'ai réussi à faire une partie avant le confinement. Simple, j'espère y jouer de temps à autre car j'aime la guerre de sécession depuis l'enfance.
Zombicide Green hordes, Black plague et Invader : Si Zombicide a été le jeu de l'année 2019 à la maison, la passion est retombée. Pourtant j'ai une trentaine de quêtes en attente sur le PC.
Erune : J'ai enfin réussit à tester et j'ai bien aimé. J'aimerai juste avoir les règles et les dés seuls et construire moi-même le reste
SPQR : Une partie au club, c'est franchement pas assez, putain de COVID.
Vanguard : Une partie solo à la maison pour tester la règle. Très bon, de bonnes possibilités tactiques.
Le Seigneur des Anneaux V6 : Comme pour Vanguard. 
Warlord of Erehwon : Tant qu'a tester les règles, continuons...
Duel à l'époque de la grande peste : Le jeu de l'été. Alors c'est clair que je ne suis pas habitué à jouer toujours au même jeu en club donc c'est un peu frustrant de n'avoir joué qu'a ça tout l'été. Mais bon, j'ai passé de bons moments à tester cette règle qui rejoindra ma ludothèque.
King of War V2 : Une partie plaisante contre Perno au sortir du confinement. On a jamais réussit à organiser la partie en V3, peut-être cette année
Peur sur la Ville : Pour la reprise du club de Montgeron, Michel avait organisé un Peur sur la ville. Ayant joué avec eux tout l'été, j'avais envie de rejoindre le club. 
SAGA : ça fait du bien de revenir aux bases. 2 parties sur le même week-end avant le retour en confinement.
Okko, pour me rappeler les règles

20 jeux, c'est pas mal non? Je ne pourrais pas dire que le Covid à totalement gaché mon année ludique.
Que nous réserve 2021?

vendredi 1 janvier 2021

Bonne année

 Hello, 

Mes meilleurs voeux ludiques pour 2021. 


2020 aura eu beaucoup de défaut, mais je dois avoué que ma participation aux défis Ludhibelliste m'a permis de peindre pas mal en début d'année puis en fin d'année. Contrairement à beaucoup, le confinement à eu l'effet inverse. l'absence d'objectif de jeu est néfaste à la motivation.
Alors qu'est -ce que j'ai peint?
En début d'année, j'avais mon projet guerre de sécession. 
Ensuite, durant le confinement, les tests du mode solo d'Alkemy m'ont pas mal occupé et motivé à peindre le temple et quelques nouvelles figurines.
En fin d'année, l'achat de figurines Victrix m'a motivé autour de l'age d'Hannibal et SPQR. 

Peindre le zombicide de mon fils est une vrai torture. Le projet M& ne me motive pas car je n'ai pas acquis les règles, donc je n'ai pas d'objectif de jeu et tout le reste à été peint soit dans le cadre du défi, soit dans l'obligation d'avancer les projets.

Pour 2021, pas de nouveau projet pour l'instant. J'attends la réouverture des clubs pour savoir à quoi je vais pouvoir jouer et aussi la formule que Méhapito proposera.

ludiquement



mercredi 30 décembre 2020

Devine qui vient diner ce soir

 Hello, 

ce mois de décembre a été rythmé par le défi ludhibelliste qui m'a permit de peindre un grand nombre de figurines et de publier tous les jours jusqu'au 24. Ce fut donc un mois très rempli et pour ceux qui n'ont pas suivit le défi, il y a beaucoup de choses à voir.

This month was rythmed by the "défi ludhibelliste" that give me a motivation to paint many miniatures and to post every day until the 24th. the month was full and if you didn't look to the defi blog, you have many thing to look at.

On commence par la fin du projet SPQR/SAGA avec les derniers romains du kit victrix.

Starting with the end of my SPQR/SAGA project with the last Victrix romans.

On reste à SAGA avec les trois dernière viking de chez Bad Squiddo Games.

continuing with SAGA and the last Bad Squiddo games viking.

Et j'avais prévu du Mythic Battle pour de petites publications sur un héros.

I painted some Mythic Battle miniatures for little post on lonely heroes.

Ensuite, j'ai fait de la peinture de masse en peignant les ouvriers de mon fils pour zombicide invader.

I made some mass painting with the zombicide invader walkers of my son.

J'ai aussi pris beaucoup de plaisir à peindre ces figurines pour Okko

I've got many pleasure to paint this Okko miniatures.

Quelques figurines confrontation pour utiliser à Ranger of Shadow deep

Some confrontation miniatures to use with Ranger of ShadowDeep

Pour compléter, j'ai ajouté du Joan Of Arc.

To complet, I add some Joan Of Arc


J'allais oublier mes Scots pour M&T ou rebel & Patriots
I was going to forget my scots for M&T or Rebels & Patriots

Un peu de décors aussi. Some scenery to.




et aussi un orc pour le SDA. And an SDA Orc.

Et un petit acolyte du temple pour Alkemy. And a Temple Acolyte for Alkemy

Et pour finir, la photo de groupe. Group Picture to finish

Bonne année à vous



mercredi 16 décembre 2020

Okko, l'ère d'Asagiri

 Hello, 

Comme pour le défi, j'ai ressorti des figurines Okko à peindre, j'ai aussi ressorti le jeu qui va avec.

Alors Okko est un wargame sur plateau, en escarmouche. Il n'y a que 2 camps, le bien et le mal, qui jouent chacun leur tour.

Un peu comme à SAGA, vous disposez de dés d'inspiration qui vont vous permettre d'activer les compétences de vos personnages et booster leur caractéristiques. 

Le système de combat vous fait faire un test d'opposition et en fonction du résultat, vous allez faire reculer, mettre "en danger" ou éliminer votre adversaire.

Pour me remémorer les règles, je refais la partie d'initiation.

Si lors du premier combat, Noburo réussit à repousser son adversaire,
Le suivant lui est fatal.
les chasseurs de démons se lancent sans peur contre l'ennemi, mais malheureusement sans succès car les dés ne sont pas avec eux.
Et c'est la défaite.
Vexé de cette partie à sens unique, je la recommence. Et même si la première attaque de l'oni est repoussée, 
Noburo doit reculer. Okko et Fauche le vent sont un peu plus chanceux, même si Okko est blessé.
Malgré les blessures, les chasseurs de démons entourent l'oni
et l'achève
Si cette fois la victoire à été totale pour le bien, la partie à été beaucoup plus équilibré.

Une troisième partie avec cette fois la deuxième mission : assassinat. Le bien doit tué Maître Kanata et le Mal setsuka. Lors des premiers combats, noburo réussit à repousser les deux Onis.
Voyant Setsuka blindé, le ninja choisit de tenter de tuer le porteur de la gueule de feu. Il le blesse seulement et se retrouve entouré d'ennemi. Blessé, il prend la fuite.
Les Onis change de tactique
Setsuka tue le ninja (pas question de le laisser dans mon dos).
Malgré des tentatives d'attaque dans le dos, noburo échoue à éliminer un oni et tombe.
La gueule de feu élimine un Oni.
Okko échoue à éliminer le deuxième Oni.
Cet Oni attaque sans trop de succès la gueule de feu.
Ayant le bon dé, je dois envoyer Setsuka au combat en premier pour qu'Okko ait la puissance de tuer Maître Kanata. 

Malheureusement, les dés ne sont pas de cet avis. Setsuka est coupée en deux.

Parties rapides, les combats me font beaucoup penser à HoTT avec ce fameux 6-1 fatal. ça fait du bien d'y rejouer.