lundi 14 septembre 2020

Peur sur la ville

 Hello, 

C'est la rentrée, les clubs ont rouverts mais avec pas mal de contrainte liés à la situation sanitaire. Ayant passé tout l'été a jouer avec les gars du club de Michel, il était normal que je continue avec cette amicale petite bande. 

J'avais donc rendez vous ce dimanche non plus chez Michel, mais directement dans les locaux de Montgeron. C'était aussi l'occasion de retrouver le compère Jean-Michel 2 que je n'avais pas vu depuis Vaires. Pour la reprise, ils avaient décidé de jouer sur une grande table commune. Enfin, ils semblent qu'ils aiment bien jouer ensemble plutot que sur des tables à deux joueurs.

Donc pour cette reprise, nous avons une table de Peur sur la ville, la règle précédente de Michel Gauthey. Il l'avait présenté à la LEM 2019, mais je n'y ait fait qu'un passage éclair. J'avais voulu la testé avec mon fils à Aulnay, mais comme a deux ça manque un peu de fun, j'étais resté dans l'inconnu. C'est donc avec intéret que je me suis installé à la table. 

Alors qu'est-ce que "Peur sur la ville" : Il s'agit d'une règle d'escarmouche ou chaque bande doit réussir la mission qui lui est confiée dans un environnement urbain peuplé de civils ou de zombies. Cette fois, on a choisit les zombies. Donc sur la table, chaque joueur place dix zombies avant le début de la partie. Quand un joueur tue un zombie (sauf s'il le brûle), il le récupère. A la fin du tour, les joueurs font rentrer les zombies tués et cinq nouveaux zombies par joueurs sur la table, près des portes d'immeubles non gardées. Autant dire qu'a six, on a soixante zombies au départ plus trente par tours, ce qui devient rapidement monstrueux.

Je joue le Swat. Comme toutes les bandes elle est constitué d'un leader, d'un lieutenant et de huit soldats. Le pouvoir spécial de ma bande est un fourgon blindé, seul véhicule pouvant contenir plus de quatre personnes. J'ai ensuite de l'argent pour upgrader ma bande avec des armes supplémentaires et des capacités. Au final, j'ai un docteur et un sniper en spécialiste. je dois aller chercher une personnalité à la mairie.

Les autres jouent Colombiens (ils doivent amener un prisonnier à la personnalité), irlandais (tuer un héros), des agents spéciales et un autres gang dont je ne me souviens plus (aller déposer ou récupérer des boites dans un entrepot) et enfin des amazones (qui ont mis un contrat sur la tête de mon leader).  


Au début de la partie, chaque joueur lance un dé et le plus fort choisit son point d'entrée et ceux des autres joueurs. Et comme c'est David qui a gagné, je me retrouve avec le gang qui doit assassiner mon chef juste à coté de moi. Les deux gangs devant jouer les caisses sont proches de l’entrepôt et les autres plutot éloignés de leurs objectifs.

On est ici sur de l'activation alternée. Un joueur joue une figurine, puis passe la main au joueur de son choix. Autant dire que ça peux vitre être très chaotique. Par chance leader et lieutenant peuvent activer des troupes en même temps qu'eux. Quand c'est enfin mon tour, mon sniper c'est déjà pris une flèche et j'envoie mon fourgon droit vers l'hotel de ville. Je pensais que ça se jouait comme à Bolt et pouvoir faire débarquer mes troupes, mais je vais devoir attendre le deuxième tour pour ça.
Les colombiens avancent doucement
les agents très spéciales de David
Le gang dont je me souvient plus du nom

Les amazones à l'attaque sous le feu de mon équipe de soutien. Enfin, sous le feu... Entre le sniper blessé et le cretin qui à fait tomber son fusil mitrailleur, j'ai plutot une équipe de bras cassés et je vais compter sur les zombies que je met à la fin du tour.
Les irlandais avance vite avec dans l'idée d'abattre la personnalité pour remplir leur objectif. Entre un pyromane équipé d'un lance flamme et une dizaine de coktail molotov, ils sont très dangereux.
La personnalité est représenté par la reine que l'on voit dans le film "Suicid squad". Et on a vraiment eu l'impression d'avoir sa malédiction sur le dos.
Les deux gangs aux caisses sont alliés
Je fais sortir ma bande pour éliminer les zombies qui protègent la reine. Je lance une grenade, mais j'ai du prendre l'équipement d'entrainement, car c'est une grenade à platre. Deux des soldats ont oublié de mettre le chargeur avant de sortir et l'arme de mon médecin s’enraille
La dessus, les amazones tirent au lance roquettes sur le fourgon qui prend feu, la malédiction je vous dit. 
Un peu de chance dans ce monde de brute et mon sniper blesse le chef des amazones.
les irlandais à l'assaut avec le sniper qui prend position sur la station service.
Les agents sont proches de leur objectif
Et les zombies m'attaquent
Les amazones protègent leur chef qui se relèvera.


Un de mes soldats tombe sous le feu ennemi et le medecin titube avant de tomber sous l'effet de la morphine qu'il prend...
Si les amazones sont au prise avec les zombies, je continue à les arroser de plomb.
Mais déjà la masse de zombies nous arrive dessus et nos morts se relèvent, mais pas pour nous aider.
David est le seul à avoir remplit son objectif, mais vu ce qu'on a mis derrière lui, je ne suis pas sur qu'il puisse repartir.

Partie très agréable, mais pas terminée par manque de temps. Enfin, vu comment ça tournais, je ne m'en serais pas sortie. Le système est fun, mais mon manque de réussite et le fait de ne pas avoir pu débarquer comme je l'entendais m'ont un peu frustré (normal quand tu as prévu de jouer 10 figurines et qu'en fait tu en joue seulement 4).

Bon jeux à vous.

mardi 1 septembre 2020

Le massacre du dimanche

 Hello, 

Les vacances d'été se terminant, il était bon de faire une dernière partie chez Michel avant la réouverture des clubs. Si je ne sais quand Figurine et Stratégie va pouvoir accéder à sa salle, le club de Montgeron ré ouvre le 13 septembre. Pas forcément des plus facile d'accès pour moi, le fait qu'il soit ouvert le dimanche est un avantage. Nous ne seront que trois.

David joue les guerriers nordiques sans héros. Son objectif, tester une bande sans héros face à des bandes avec, histoire de savoir si il n'y avait pas un trop gros déséquilibre. il gagne des points de victoire pour chacun de ses soldats qui tombe au combat.

Michel joue les pénitents. Je ne crois pas qu'il ait pris un héros, mais ses pénitents sont suffisamment dangereux comme ça. S'il n'ont pas d'armure, il peuvent prendre une blessure supplémentaire en combat pour en infliger une automatique à leur adversaire. Il a pour mission de contrôler l'objectif central.

A peine remis de la finale d'Alkemy, il me fallait une bande pas trop compliquée à utiliser. Des soldats de dieu accompagnés de Jeanne d'Arc feront très bien l'affaire. Je tire une mission me donnant des points supplémentaires si je récupère trois objectifs. Je choisis donc le côté qui me semble le plus adapté, mais je me retrouve coincé entre les deux autres.

A gauche, les deux archers de David sont très doués et abattent rapidement mes Arbalétriers. A droite, les pénitents de Michel avance trop vite alors que je n'arrive pas à activer mes troupes comme il le faudrait. 
Au début du deuxième tour, Michel me propose une alliance. Devant me recentrer, j'accepte. 
les pénitents de Michel
Les troupes de David sont prêtes à tomber sur le centre de la table.
Il fonce avec son seigneur et je ne peux résister à l'envie de lui charger dans le dos.
Michel en profite pour rompre l'alliance et tue Jeanne. Même pas un tour...
David se venge et tue mon seigneur. Je n'aurais pas tenu deux tours dans cette partie...
Grace au joker obtenu pour la mort de mon seigneur, David envoie les paysans éliminer une grande partie des troupes de Michel. Son saint tombe.
Mais son abbé et un soldat ont survécu. ce dernier se sacrifie pour tuer le capitaine de David et mettre fin à la partie. 
Il ne reste que l'abbé pour remplir son objectif.

On a fait fort. seulement trois tour de jeu, une seule figurine restant sur la table hormis les paysans qui ont tous survécu. C'est tellement rare.


dimanche 30 août 2020

Une finale a la bonne franquette

 Hello, 

Ce samedi, c'était la finale Alkemy. Il s'agit plus d'un tournoi de fin année (les chroniques de mornéa sont calées sur le cycle scolaire) que de la finale d'une compétition. Avec le COVID, ce petit tournoi se déroulait directement chez l'éditeur, dans le salon de Nico. C'était aussi l'occasion de tester le nouveau système de sélection du scénario et de cartes objectifs.


Levé à 7h du matin, j'embarque mes affaires et je descend attendre K-sandre qui passe me chercher. Très agréable de faire le trajet à plusieurs, mais je dois avouer que je ne suis plus habitué à être passager sur une aussi grande distance. J'ai le mal des transports... Bon on arrive dans les premiers, pas longtemps avant leur prévue et on est accueillit par la maîtresse de maison, son humain de compagnie du thé et des croissants.


 

Alors, pour cette finale, nous sommes 12 joueurs, un peu serré aux vues des conditions de sécurité actuelles, mais on aère la maison et on essaye de porter le masque. A chaque manche, nous avons le choix entre 3 scénarios. Le joueur avec le moins de carte en élimine un, son adversaire choisit parmi les deux restants. Etant là avec ma compo Khalimane à 7 figurines (Araoui, Touareg, Gulham, 2 jarayas, 2 méharistes), je me retrouve toujours dans la position du gars qui choisit le scénario. Ensuite, nous choisissons un objectif secret. Bon, n'ayant pas d'alchimiste et vu ma façon de jouer, je commence par en jeter la moitié car irréalisables.

Je ne me souviens plus des noms de mes adversaires, donc ne me demandez pas. 

Première partie contre un joueur Aurlock sur le scénario les joyaux du temple. Grosse branlée 3-0, mais je réussi mon objectif qui est de ne pas passer. Ca parait facile, mais quand on adversaire passe deux à trois fois de suite pour prendre l'avantage, c'est dur.


Deuxième partie contre de l'utopie sur le scénario les lumières de la ville. Mon adversaire compte beaucoup sur ses deux tireurs et sur son chasseur de léviathan. J'ai pour objectif de ne pas attaquer avec mon héros. Facile avec Araoui et encore plus quand il meurt dès le premier tour... 
Malheureusement, la chance aux dés le quitte a partir du deuxième tour et il oublie complètement de jouer son alchimiste.
je trouve son équipe plutot sympa. Je pense qu'il n'a pas appliqué la bonne stratégie. Il s'est un peu laisser enfermer pas son objectif secondaire.
Après la pause barbeccue, j'affronte la garde cobra sur le scénario le convoi abandonné. Comme mon adversaire précédent, je me laisse prendre par mon objectif secondaire qui est d'emmener un de mes personnages dans la zone de déploiement adverse. Entre les bond, les téléportation au contact des décors et les tables de dégats inversées, je ne sais pas me placer et seul araoui réussira à quitter la table avec de la marchandise. Si la défaite semble pire que la première partie, elle me laisse un goût moins amère.
Dernière partie contre Avalon sur les spores de l'amanite. Je pense bien connaitre le scénario et je me laisse piéger par un adversaire très offensif. Il faut dire que j'ai un énorme coup de fatigue en début de partie. J'ai pour objectif de tuer une figurine adverse spécifique et je choisi l'alchimiste pensant les autres gros trop compliqué. J'aurai du choisir le héros qui sera l'un des seul à tomber. complètement écrasé par l'adversaire, je focalise mes derniers tours à tuer le prêtre pour remplir mon objectif secondaire.
3 défaites, 1 victoire, je m'en sors mieux que prévu. en ayant rempli 3 objectifs, je me classe 8ème du tournoi. C'est plutot pas mal. Mon équipe dispose d'une grande mobilité, mais manque de punch et de gros costaux capables d'encaisser. Il faut dire aussi que sur certaines parties, je ne passais pas une seule attaque quand mon adversaire était bien au dessus des statistiques. Les objectifs secondaires sont intéressants, mais attention à ne pas laisser prendre le dessus sur la partie.
Gros point noir de ma compo en dehors du manque d'un alchimiste, c'est que je manque de combattants à 3PA. Impossible de choisir certains scénarios et concrétiser certaines actions dans ces conditions. On m'a dit de prendre l'Ifrit, mais j'aime pas la figurine. Je me rabat donc sur les der'wish, plus fragile, mais plus jolies. je vais aussi tester les gardiens Ermadhi.

Sinon, voici quelques photos des armées que j'ai put voir là-bas...