dimanche 5 juillet 2020

pillage raté à l'époque de la grande peste

Hello,
Et oui, les tests continue sur la nouvelle règle de Michel Gauthey.

Cette fois-ci nous jouions totalement historique avec une contrainte de Michel pour essayer de tester un autre aspect du jeu : les seigneurs et capitaines n'ont pas le droit de charger avant le 3ème tour. Celà par du constat que les joueurs sont relativement agressifs et certains se retrouvent éliminé dès le deuxième tour.

Ces deux personnages sont en effet les meilleurs combattants de chaque bande et il nous parait donc naturel de les utiliser pour réaliser certaines actions. Cette contrainte à pour objectif principale de voir comment rend le jeu face à de joueurs de fond de table ou très défensif. Je vous rassure, notre naturel à rapidement reprit le dessus, ce qui explique le titre. Ou j'aurai pu gagner mais j'ai préféré le panache...

Michel (pas Gauthey, un autre) joue la jacquerie (des paysans mené par un chevalier monté). Sa bande est sous-équipé mais sa capacité spéciale lui permet de controler les paysans du village. Sa carte mission lui permet de gagner des points supplémentaires si tous les paysans du village ou tous les soldats d'une bande sont éliminés.
Je joue un ordre militaire (1 chevalier, un capitaine à pied, 5 soldats, 2 turcopoles à pied, 2 arbaletriers). j'ai pour mission de prendre l'objectif de l'église.
David controle une bande de soldat de dieu (teutoniques), je ne connais pas sa mission.
Enfin Bruno commande une bande "dieu est mon roy" (la même que la mienne sauf que le capitaine est monté, les archers sont équipés d'arc long et les prouesses changent)

Enfin michel Gauthey ne jouera pas cette fois et arbitrera la partie. 


Le système de déploiement/ordre de jeu fait que je me retrouve pas forcément dans la meilleur position. A droite les paysans de Michel (je leur oppose les 2 turcopoles) et à gauche Bruno (là, je met les 2 arbaletriers). Merde, j'ai eu une bonne intuition, il a fait alliance avec David et place ses tireurs de mon coté.




J'avance prudement
Bruno prend l'objectif qui m’intéresse et me tue un arbaletrier dès le premier tour
fin du premier tour


au deuxième tour, je laisse les paysans de Michel tranquille (il a assez à faire avec les troupes de David) et je me place pour affronter les troupes de Bruno.


Troisième tour, Bruno à la bonne carte et lance son seigneur dans la bataille. Il me renverse un soldat, loupe mon seigneur et repousse un second soldat. mon sergent l'attaque par derrière et le tue.
C'est au tour de mon seigneur d'attaquer et de libérer l'objectif. Pendant ce temps, le capitaine de Bruno à fait le tour de l'église et charge mes troupes, blessant mon capitaine et tuant mon héroique sergent.
Par contre, un de mes soldats à réussit à tenir le barrage à gauche et ainsi maintenir un tiers de l'équipe de Bruno hors de portée des combats centraux. Malheureusement, une flèche tiré par Michel tue mon capitaine (il n'aura rien fait de la partie), le traitre, je suis seul contre 3 adversaires.

Le capitaine de David va tomber
j'ai éliminé le seigneur et le capitaine de Bruno, je controle mon objectif, je peu gagner. Mais je lance mon seigneur dans la bataille pour réduire les point de Michel
David termine la partie par 2 activation de son seigneur, il tue le mien. Mes troupes fuient, j'aurais dut jouer la sécurité (mais c'est pas jouer dans ce cas), tant pis pour moi. Bruno est vengé 


Super partie, beaucoup plus équilibrée et interessante que celle avec les infernaux. un vrai plaisir.

Bonnes vacances à ceux qui partent.


lundi 29 juin 2020

Devine qui vient diner ce soir

Hello, 

J'ai repris le chemin des tables de jeu, mais malheureusement pas vraiment celui des pinceaux. Je me force quand même, mais j'ai préféré la lecture en lisant la belgariade en deux semaines. 

I take the way of game table, but unfortunately not that of brushes. I force myself anyway, but I prefered readin the belgariade in two weak.


Ce petit dragon sera ma participation a une action en faveur des boutiques physiques.
This little drake was my participation to an action for physical shop.
Les chien d'arthémis pour MBP commencé par ma fille
Arthemis dog for MBP starter by my daughter
Pareil pour ce guerrier du Chaos
Same with this chaos knight
Début des ouvriers pour zombicide et survivant
Begining of zombicide workers and survivor

Chevaliers pour Joan of Arc
Knigth for Joan of Arc
Et pour finir, l'homme arbre d'astrahys que je viens de terminer
And to close, Astrahys' treeman i just finish before writing this post.
Passez un bon été

dimanche 21 juin 2020

Massacre à l'époque de la grande peste

Salut à vous,

Ma semaine ludique continue. Cette fois-ci, je retourne voir Michel Gauthey pour une nouvelle partie de sa règle Duel à l'époque de la grande peste. 

Il en profite pour me montrer la règle Duel à laquelle il rendait hommage dans le titre de sa nouvelle règle. Il s'agit d'une règle qu'il a écrite en 1991 pour de l'escarmouche. La règle n'est clairement plus d'actualité mais c'est rigolo à feuilleter.

Bon, depuis 15 jours, Michel à fait quelques ajustements pour essayer d'équilibrer les factions. Il a aussi développé un système de carte de mission pour améliorer la rejouabilité. Il en profite aussi pour nous montrer le système de campagne. 

Cette fois-ci, je demande à jouer les suppots de satan, un groupe de démons dirigés par un cavaliers démoniaque. Son lieutenant est un evocateur capable de se téléporter. Enfin 6 démons bardés de métal et 3 succubes complètent la bande. Je transforme un démon en archer, un autre en sergent et je renforce l'endurance d'une succube. 
Michel joue la légion des déchus. une bande composée d'un chevalier-sorcier, d'un chevalier et de lépreux.
David, le joueur qui avait joué les cavalier de l'est la dernière fois utilise Dieu est mon roy. 2 chevaliers monté sont accompagné par 6 sergents et 3 archers.
Enfin, Bruno, un joueur que je ne connaissais pas, jouera la cohorte infernale, une bande de chevalier démoniaques légèrement différente de la mienne. 
 








Bruno et moi, en temps que joueurs démons gagnons des points de victoires en tuant des vivants, hommes ou démons. ça rend la stratégie très simple, voir un peu trop simple. C'est top pour un débutant, mais ça manque un peu de fun que de faire avancer un rouleau compresseur.
Je commence par un tir sur un des soldats de David, double critique, il fuit

Pour le reste j'avance en tuant un groupe de paysans et en blessant un autre.

Les lepreux se cachent dans les bois
le lieutenant de David charge mes succubes, mais se fait dévorer. Bien, je prend la tête du classement
La cohorte avance lentement
les soldats de dieu aussi. Ils ont envie de se faire du lepreux.
Je tue mon deuxième groupe de paysans
Mon seigneur élimine un archer pendant que je laisse un demon en arrière pour essayer de neutraliser un soldat. malheureusement, je n'y arriverai pas.
la cohorte continue sa lente avancée 
les lepreux se fond massacrer par le seigneur de David


je continue mon avancée et je force des paysans à m'attaquer, j'ai soif d'ames
les soldats de dieu se décide à lacher les lépreux pour s'intéresser à moi.
Le seigneur de David charge et me tue deux succubes, c'est pas cool. Vengeance, mon seigneur le tranche en 2. Sans aucuns officier, les troupes de david fuient. C'est dommage pour lui, on est à la moitié de la partie.
Je commence aussi à affronter la cohorte. Boite de conserve contre boite de conserve, ça manque d'efficacité. Michel perd son seigneur sorcier
au début du dernier tour, je manque de perdre mon evocateur, et je le fait fuir. Le seigneur de la cohorte  achève le capitaine des lepreux, une deuxième faction disparait.


J'arrive a tuer un membre de la cohorte, mais grace à sa prouesse il rassemble ses troupes

Une dernière charge du capitaine et de 3 soldats de la cohorte avec leur capitaine on raison de mon seigneur, je perd la partie sur le dernier jet de dé. 
Encore une belle après midi de jeu. J'aime beaucoup cette règle, même si j'ai encore quelques peine à comprendre les dommages. c'est vraiment bien à 4.  Même si mes succubes étaient mobiles et plus fragiles, je dois avouer que les démons sont plus facile à jouer que les pillards nordiques de la dernière fois. Bruno et moi en sortont un peu frustré, ayant eu l'impression que pour nous la partie a été beaucoup plus simple que pour les humains.  C'est très agréable de ne pas risquer grand chose, mais se sentir en danger sa aiguille plus la stratégie.