mercredi 22 septembre 2021

Un supplément non officiel pour SPQR

 hello

Ca fait un long moment que je ne vous ait pas parlé de SPQR. Ayant changé de club, je n’avais pour l’instant pas la possibilité d’y jouer et je n’ai donc toujours pas acquis la version révisée qui semble avoir bon accueil auprès des joueurs. Ca ne m’empêche toutefois pas de suivre l’actualité du jeu. 


Il a été posté sur le groupe anglais un supplément Dark Ages qui a aussi été partagé sur le groupe francophone. Et si on regardait un ce qui est proposé.

Comme ce n’est pas un truc officiel, l’auteur nous propose dix nouvelles factions sans aucun texte explicatif, ce qui aurait été sympa pour se situer. Oui, se situer. Car l’auteur à choisit les armées qu’il devait connaître dans d’autres jeux pour couvrir les conflits dans toute l’Europe et sur la période de la chute de Rome à la bataille de Stamford bridge. Pourquoi Stamford bridge ? Tout simplement parce que le « bâtard » n’est pas dans l’ouvrage pour le moment. 

Bon, à l’image du livre des règles, les factions sont rangées par ordre alphabétique. C’est pratique pour retrouver les factions, mais c’est chiant quand tu aimes avoir les adversaires historiques ensembles. Les troupes ont des coûts qui varient selon la faction. Cela pose la question de l’équilibrage (Pourquoi lui il a une armure et +1 en combat pour le même prix que moi ?).


Les ANGLO-SAXONS

Normal pour les anglais. Cette faction représente aussi bien les saxons d’Alfred le grand que ceux d’harold Godwinson. On y retrouve Housecarl et fyrd avec le shieldwall et la wildcharge hérités des bretons et des romains. Il y a aussi un peu de cavalerie.

Pour les héros, en plus des deux déjà indiqués, on trouve Offa de Mercie (un siècle avant Alfred) et le personnage légendaire de Beowulf


Les arabes conquérants

C’est vague comme titre, vous ne trouvez pas. Avec bédouins en cavaliers et fantassins je pensais franchement aux arabes ayant conquis la péninsule ibérique. Mais le héros Khalid Ibn Al Walid (582-642) étant celui qui a conquis le moyen orient, je dois finalement avouer que cette faction reprend toutes les armées arabes. Tous ont hit and run.

Le rapport avec les anglais ? je ne cherche pas à comprendre, c’est les anglais et SPQR. Par contre, je remarque qu’à l’image des perses dans le livre de règle, on nous propose une des plus importantes armées de l’époque d’une manière qui donne l’impression d’être totalement méconnue…


Les byzantins (500 à 650)

Je ne suis pas un expert de la période (juste un passionné) et encore moins de l’empire romain oriental, mais vous trouverez cavalerie et infanterie capables de mixer la formation (Moitié assaut, moitié archers). Je connais ce type de formation, mais avec ce type de règle, cela impose une forme d’attente pour pouvoir tirer. Je préfère limite utiliser des bandes d’éclaireurs (Meilleurs tireurs) ou une baliste. Comme pour les arabes, je me demande si je n’aurais pas aimé voir les cataphractes en unité spécifique plutôt qu’une option d’équipement.

Pas mal de héros : Belisarius, narses, heraclius. Mais ne me demandez pas qui sont ces généraux.


Nikephorian byzantines (860-1000)

Autre période, autre façon de fonctionner pour l’armée byzantine. Il faudrait que je me replonge dans les livres SAGA pour voir la différence. Ici les fantassins sont équipés de Menavlion, une longue lance leur permettant d’utiliser la règle phalange. Ils sont de deux types, les Thematic et les Tagmatic (elite que je ne trouve pas assez cher). Cavalerie, gardes Varègues et artillerie complètent le dispositif

Les héros sont Nikephoros et leo Phokas, Basil 2 et Digenis Akristas.

S’il s’agit de la suite logique de la précédente liste, à part les arabes, je leur cherche des adversaires…


Le peuple des steppes.

Le peuple des steppes est une faction de nomades classique des règles de batailles sur la période. Ils disposent d’un deuxième héros, le shaman dont les pouvoirs sur les esprits vont permettre la relance de dés. La cavalerie légère harcèlera l’ennemi avant que la cavalerie lourde ne lui roule dessus. Enfin, les fantassins compléteront le dispositif pour tenir les objectifs.

En toute logique, le premier héros du peuple des steppes n’est autre qu’Attila le hun. Les Khans Bayan des avars et Krum des bulgars l’accompagnent. 

Disons que ce type de bande est resté assez intemporel. Elle trouve ses adversaires dans presque toutes les bandes de l’ouvrage. Voilà un adversaire pour la liste précédente, mais toujours pas pour les anglais.


Les royaumes romain-germaniques. 

Ouch, il faut que je me replonge dans mes livres d’histoire. Mais suis-je réellement dans la période voulue par l’auteur. Ma première pensée c’est le saint empire romain-germanique, mais à voir les unités proposées je me trompe. Nobles à pieds ou montés et des guerriers du clan me font penser aux daces du livre de base. Ils vont représenter toutes les tribus européennes qui chassées par les huns déferleront sur l’empire romain occidental.

C’est donc logiquement que l’on retrouve Theodoric l’ostrogoth, totila ou Merovée comme héros. Disons qu’ils forment une base pour affronter les Anglo-saxons d’Offa…


Les Perses Sassanides 

On reste dans l’age des invasions avec les perses. De la cavalerie et de la levée constitue le cœur de l’armée. La cavalerie immortelle est une élite puissante qui balayera tout sur son passage. Enfin, les éléphants de guerre écraseront n’importe quel ennemi.

Les héros sont KhoshRaw II, Bahram V et shahrbaraz. Wikipédia mon ami, dit moi…


Les brito-romains 

Retour sur l’ile de Bretagne au cinquième siècle avec les descendants des bretons du livre de base. Mâtiné de romain, ils conservent les druides mais remplacent les chariots. Cavalerie et Comitatus seront votre fer de lance. Guerriers et levées forment le shieldwall pour tenir la position autour d’Ambrosius Aurelianus et de Myrddin.

Et oui, on passe de l’Iran à la perfide Albion. Les seuls adversaires historiques de cette bande sont les royaumes romain-germaniques et les huns. 


Les vikings

Et hop, 300 ans dans les mirettes. Hird et bondi accompagnent les berserkers sur le champ de bataille. Très proche dans son fonctionnement des anglo-saxons, je trouve enfin un adversaire historique à la première bande de l’ouvrage. Pour les mener Harald Hardrada et bjorn Ironsides répondent présent avec le héros de stamford bridge qui a tenu le pont face aux anglois


Les Galois 

On termine par des adversaires d’Harold. Euh, pas vraiment sûr de mon coup. Les teulus, qu’ils soient montés ou à pieds sont de féroces combattants alors que les priodaur apporteront le soutient avec les tirs. Ils sont menés par un certain Cadwallon (591-634) ce qui en fait plus des adversaires des brito-romains que des adversaires des anglo-danois.


Je suis peut-être puriste, mais j’aime bien avoir une logique dans ma façon de prendre en compte un jeu. A SPQR, comme dans un certain nombre de jeux d’histoire, les bandes ne sont pas asymétriques, alors si tu ne leur donnes pas un intérêt historique c’est compliqué de se l’approprier. Donc quand tu as deux ou trois bandes sans lien géographique ou temporel avec les autres, tu te poses des questions sur le pourquoi. 

Donc je suis assez déçu au premier abord, même si je suis assez heureux de voir que quelqu’un à fait l'effort de proposer quelque chose sur cette période pour agrémenter cette règle que j’apprécie. Je dis qu’il faut quand même suivre le projet et tester si on en a l’occasion.  

mardi 14 septembre 2021

Bataille à Montgeron

 Hello,

ce dimanche c'était la reprise au club de Montgeron. Après avoir blablaté lors de l'AG, nous nous sommes lancé dans une partie de Duels. 

Michel, l'autre, est passé nous voir et joue des sarrasins. David joue une bande de barbares. Bernard joue des mercenaires et moi les soldats de dieu. 

j'ai pour mission de protéger les paysans je décide donc d'avancer à fond
 
En face, Michel est plus prudent
mais l'affrontement commence avec Bernard et je perds un arbalétrier
et il continue de me harceler
de l'autre côté, je fais face aux hordes barbares qui pour l'instant ne se montrent pas trop agressives envers mes protégés

Je me place en protection
et David montre son vrai visage en lançant l'assaut sur mon seigneur qui tombe. J'avoue avoir été un peu trop confiant dans l'armure de mon chef et David à toujours de sacré jet de dés au moment ou ça m'arrange le moins.

bref, mon seigneur tombe
Bon, il faut que je prépare ma retraite
trop tard, Bernard abat mon capitaine, j'ai perdu. Je dois avouer que je n'ai pas vraiment profité de la partie. Je ne suis pas vraiment rentré dedans et j'en paye le prix.
mes adversaires se répartissent sur les butins
les mercenaires sont aux prises avec les sarrasins

le capitaine sarrasin juste avant qu'il ne tue le seigneur barbare.
Le seigneur sarrasin c'est avancé pour empêcher les mercenaires de prendre le butin central.
A ce moment, Michel devant partir, je prends sa place et je dois reculer son seigneur pour éviter qu'il ne meurt
les barbares contrôlent 3 butins et le corps de mon seigneur.
Les Sarrasins contrôle un butin et le corps du seigneur barbare
Les mercenaires contrôlent le butin de l'église et le corps de mon capitaine. Mais au dernier moment, je place un guerrier sarrasin qui conteste le butin.
Victoire des Sarrasins de Michel avec un seigneur, un Butin et 10pt de mission (garder en vie son seigneur et son capitaine), soit 17pt.
David avec ses 3 butins et mon seigneur gagne 13pt.
Bernard dispose des 3pt de mon capitaine
et comme un groupe de paysan à survécu, j'ai 2pt de mission. 


dimanche 12 septembre 2021

Différent religieux

 Hello,

Pour la reprise du club des Dragons de Vaires, j'avais rendez-vous pour une partie de SAGA, age des croisades. Je suis désolé pour la qualité de certaines photos, je n'ai pas pris assez de temps pour stabiliser mon appareil. 

Mon seigneur croisé affrontait un seigneur teutonique pour une vague divergence d'opinion. 

J'envoie mes arbalétriers affaiblir l'adversaire. Comme ce sont des chevaliers occidentaux qui protègent le seigneur je m'attaque aux levées.
Mince, grâce à une compétence spéciale, toute l'armée avance pour 1 dé rare. Il avance trop ses arbaletriers et je tente de les éliminer avec mes guerriers, malheureusement, les dés sont avec lui.
je me retrouve obligé de reculer, mais ils sont déjà sur moi.

et je réussis mes sauvegardes sur les pèlerins fanatiques, vous savez, ceux qu'on envoi au casse pipe pour regagner des dés SAGA

bon, ça permet de bloquer deux unités ennemies

Et voilà que la garde ennemie me tombe dessus.
Ouf, l'unité de garde n'est pas détruite
mais je suis mal placé et les chevaliers occidentaux sont vraiment casse pieds
replacement (le seigneur adverse étant en terrain difficile, celà sauve mon seigneur de la fierté) et je lance mes pèlerins à l'assaut pour regagner des dés et accessoirement en faire perdre à l'ennemi.
j'envoie ma seconde unité de gardes détruire les gardes adverses. 
Sachant pertinemment que les chevaliers occidentaux vont les attaquer. 
la situation n'est pas brillante, mais j'ai plus de dés SAGA que mon adversaire.
je pourrais me replier, mais c'est un jeu, alors allons-y
seigneur contre seigneur
je gagne (grace au sacrifice, mais je dois me replier pour survivre
et mon adversaire continue son hacelement.
Fin de partie, il ne reste pas grand monde sur la table
Victoire des teutoniques 28 à 25. Les chevaliers occidentaux sont une véritable horreur à éliminer et je me suis clairement fait surprendre par la mobilité adverse.


A côté de nous, ça jouait à starwars legion




et northag






Même si je retourne en club le vendredi dort, les parties du dimanche continuent. donc pour vous, c'est plus de rapports à lire. 

ludiquement